Le royaume enchanté des livres

Il n’y a pas longtemps Emmanuelle m’a raconté son idée qui est de partager les impressions de livres que nous avons lus en français. J’appuie entièrement cette proposition. Ce servira du stimulant, de la motivation à lire plus en français. Alors, partageons nos impressions des livres sur le site. Comment ils étaient : difficiles ou facile, intéressants ou ennuyeux ? Qui a accroché votre œil : les tournures de langage, l’application des temps ou quelque-chose d’autre ? Ce pourra être des petites nouvelles ou des grands romans, ou même des poèmes. La condition principale, c’est la langue française.

Pour ceux, qui pour le moment n’arrivent pas à commencer à lire en langue étrangère, je voudrais raconter une histoire de ce que j’ai échappé à la peur de lire gros livres en français. Aujourd’hui, c’est à ma portée.

Quand je suis venue en France, je ne savais pas parler français, pas du tout, et je lisais juste les textes simples de manuels. Pour enrichir mon vocabulaire, dans un mois, je me suis inscrite aux médiathèques, pour les enfants et pour les adultes. A la médiathèque pour les adultes j’ai pris quelques gros livres, juste parce que j’adore les livres, ils me calment, apaisent et ils sont comme le baume sur mon âme. A la médiathèque pour les enfants j’ai pris quelques petites encyclopédies pour les enfants d’âge préscolaire. Entre eux il y avait les livres de serpents, de tortues, de phoques, etc. Là, il y avait beaucoup d’images et un peu de mots. Je lisais à haute voix et traduisais presque tous les mots. Ainsi je m’habituais à lire en français.

Encore dans un mois, les vacances de Noël sont arrivées. Donc, à l’école maternelle le livre a été donné à mon fils pour le lire. Pour ce moment-là, mon fils avait 3 ans et demi. Il m’est devenu curieux et j’ai lu son livre pour moi-même. J’ai découvert que j’avais compris le sens du livre sans dictionnaire. Alors, je l’ai lu à mon fils avec chaleur. Dès ce moment, je lui lis toujours.

La nouvelle étape c’était le petit roman d’amour pour les enfants de neuf ans. J’étais très fière de ce que je suis arrivée à le surmonter.

Peu de temps après ça, dans mes mains s’est trouvé un livre qui était très vieux et usagé. C’était une biographie. J’aime bien les biographies, les vies remarquables des personnes réelles, ils m’intéressent. Et moi, je me suis décidée. C’est pris beaucoup de temps. Pendant ce temps je me suis épris de l’héroïne principale, mémé Santerre. Je lisais avec le dictionnaire. Pour moi c’était important comprendre chaque mot. Je ne voulais pas manquer quelque-chose de sa vie.

Depuis ce temps-là, je lis en français presque tout. Mon objectif suivant est les classiques, en premier lieu, Victor Hugo.

Donc, je vous invite à rejeter les doutes, la peur et la paresse. Lisons et partageons nos pensées.

Laisser un commentaire