L’ignorance de la langue n’exonère pas de la responsabilité

L’ignorance de la langue n’exonère pas de la responsabilité

Je  voudrais raconter de la difficulté principale que j’ai rencontrée quand je suis arrivée en France.

La France est accueillante. On ne s'y sent pas seul. Il existe de nombreuses aides dans l’apprentissage de la vie culturelle. De mon arrivée en France, j’ai signé un contrat d’accueil avec l’OFII, qui m’oblige à respecter un certain parcours d’intégration. Un de ces parcours est les cours de français.

Chaque jour comme avant je dois mener la vie quotidienne: travailler, conduire, fréquenter les gens, faire les course, etc. Mais, il y a un « mais ». Je ne parle pas des papiers permettant de travailler et vivre en France. Je parle de la langue française. En particulier que je ne connais pas de la langue du pays où j’habite j’étais amputé des choses simples – communication, travail, des possibilités de se déplacer dans une ville, dans un pays sans peur.

Je prends les cours de français en Carcassonne. Actuellement j’habite à la campagne. Je dois faire 40 km environ pour parvenir à l’école. Quelqu’un va dire : «Prends le bus ou le train » « On peut penser que 40 km en voiture – ce n’est rien» « Ça vaut mieux que à pieds » Ici il n’y a pas ni bus, ni trains. La voiture est la seule façon de se déplacer. Pour certains, ce n’est rien, la routine. Mais pas pour moi, parce qu’il me manque l’expérience en conduite. Parfois j’imagine qu’il peut m’arriver quelque chose, par ex. : une roue crevée, la voiture cassée, un accident, etc. Ne sachant pas parler français je ne pourrai pas demander l’aide ou appeler la police, faire valoir mes droits. Dans ce cas, ni mon éducation, ni mon expérience ne pourront m’aider. Je peux appeler les amis ou les proches, mais pas toujours on pourra me répondre.

Il faut savoir que l’ignorance de la loi comme et de la langue n'exonèrent pas de la responsabilité.

C’est pourquoi c’est très important de faire l’effort d'apprendre la langue du pays où on habite. Sans connaissance de la langue vous êtes étranger enfermé dans votre cercle étroit de communication. Personnellement, j’envie de plus, et vous ?

4 commentaires

  1. C'est vraiment un excellent article Evgénia !!! Je trouve ta réflexion très intéressante et je suis entièrement d'accord avec ce que tu écris ! Félicitation (pour le contenu mais aussi pour la forme !!!)

  2. Ahahah, Женя, « Ça vaut mieux que à pieds » – c'est une grande allusion à moi? ))) Mais je rigole, je comprends bien tes peurs. Tu as raison. Ici nous sommes comme les enfants: nous apprenons la langue à zéro, nous connaissons les lois étrangers, nous récommencerons notre vie au point de départ. Donc il faut… Non. Il est tout nécessaire de désirer le plus possible et faire quelque chose pour ça. Alors tes envies et tes reves se réaliseront.

    1. Author

      Tu as raison 🙂 Parfois je me sens comme un enfant mais pafois comme un adulte faisant l'air intelligent. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *